• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Fazil Say: Istanbul Symphony, Hezarfen Concerto

Fazil Say - Fazil Say

piano - 23/10/2012 - CD+DVD

écouter l'album
  1. 1.  Say: Istanbul Symphony - Nostalgia
  2. 2.  Say: Istanbul Symphony - Religious order
  3. 3.  Say: Istanbul Symphony - Blue Mosque
  4. 4.  Say: Istanbul Symphony - Merrily Clad Young Ladies aboard the Ferry to the Prince's Island
  5. 5.  Say: Istanbul Symphony - About the Travellers to Anatolia departing from the Haydar Pasha Train Station
  6. 6.  Say: Istanbul Symphony - Oriental Night
  7. 7.  Say: Istanbul Symphony - Final
  8. 8.  Say: Hezarfen Concerto - Istanbul 1632
  9. 9.  Say: Hezarfen Concerto - Galata Tower
  10. 10.  Say: Hezarfen Concerto - The Flight
  11. 11.  Say: Hezarfen Concerto - Algerian Exile

Fazıl Say (*1970) CD Symphony no.1 op.28 Istanbul Borusan Istanbul Philharmonic Orchestra |Gürer Aykal DIRECTION Burcu Karadağ NEY Hakan Güngör KANUN Aykut Köselerli TURKISH PERCUSSIONS Concerto for ney-flute op.39 Hezarfen Burcu KaradağNEY Aykut Köselerli PERCUSSIONS The Orchestra of Nationaltheater Mannheim |Dan Ettinger DIRECTION DVD Istanbul SymphonyLIVE CONCERT AND DOCUMENTARY Hezarfen Concerto for Ney and OrchestraDOCUMENTARY

Entre forme classique, orchestration savante et musique traditionnelle, cette œuvre est une expérience unique qui, chaque fois qu’elle est don- née en concert, que ce soit en Turquie ou en Europe occidentale, fait un effet incroyable sur le public, littéralement transporté (au sens propre !) par ce portrait musical si coloré. Ce disque est le premier enregistrement de cette pièce dont chaque titre de mouvement est évocateur. Fazil Say a tenu à écrire un texte pour chacun d’eux, repris à l’intérieur du livret : « Nostalgia : la symphonie commence avec des sons de la mer de Marmara. J’ai utilisé pour cela un instrument appelé « vagues d’océan »... La symphonie part de la mer puis se développe et, à la fin du 7ème mouvement, se fond à nou- veau dans la mer... »
Hommage à un instrument star et magique en Turquie, le concerto pour Ney, flûte au son si chaud, complète ce programme. Fazil Say l’a appelé Concerto « HEZARFEN », en référence au personnage historique qui, en 1632, s’envola de la tour Galata, sur la rive du Bosphore, grâce à des ailes qu'il avait lui-même confectionnées. Cet évènement fit sensa- tion et impressionna le sultan Murad IV, mais à cause de chefs religieux et de conseillers du Palais, Hezarfen fût exilé dans ce qui est aujourd'hui l'Algérie et il y mourut à l'âge de 31 ans.
lire la suite

disponible sur les plateformes