• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Tugan Sokhiev

Tugan Sokhiev

Classique - Chef d'orchestre

Tugan Sokhiev est directeur musical de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse (ONCT) depuis 2008 après avoir été premier chef d’orchestre invité pendant trois saisons. Au début de cette saison, il a pris aussi les fonctions de directeur musical du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin pour un premier mandat de quatre ans. Il travaille aussi en étroite collaboration avec le Théâtre Mariinsky et est sollicité par les opéras et orchestres les plus prestigieux dans le monde entier.

Pour la saison 2012-2013 sont prévus de nouveaux projets à l’Orchestre philharmonique de Vienne, à l’Orchestre Philharmonia, à l’Orchestre philharmonique de Rotterdam, à l’Orchestre symphonique de la radio finlandaise ainsi que ses débuts avec l’Orchestre du Gewandhause de Leipzig et des projets symphoniques et de tournées avec le DSO de Berlin et l’ONCT. Sur le plan lyrique peuvent être mentionnés Boris Godounov à l’Opéra d’État de Vienne et des représentations au Théâtre Mariinsky. Pour l’avenir figurent d'importants projets symphoniques et de tournées avec ses orchestres phares, de nouvelles collaborations avec l’Orchestre symphonique de la NHK et les Berliner Philharmoniker, ainsi que ses débuts avec l'Orchestre de Philadelphie. Sa saison 2009-2010 a été marquée notamment par ses débuts, unanimement salués par la critique, avec les Orchestres philharmoniques de Vienne et Berlin – débuts pour lesquels les critiques l’ont consacré « Dirigentenwunderwaffe » (« chef d’orchestre miraculeux ») – et par des tournées en Europe avec l’Orchestre Philharmonia et le Mahler Chamber Orchestra.

Tugan Sokhiev a fait ses premiers pas lyriques au Royaume-Uni avec La Bohème pour l’Opéra national du Pays de Galles en 2002 ; l’année suivante a été celle de ses débuts au Metropolitan Opera Company (New York), où il a dirigé Eugène Onéguine du Théâtre Mariinsky. Il a également fait une apparition unanimement saluée au Festival d’Aix-en-Provence en 2004 (L’Amour des trois oranges), suivie par des reprises au Luxembourg et au Teatro Real de Madrid. Au cours des dernières saisons, il a dirigé Le Coq d’or, Iolanta, L’Ange de feu et Carmen au Théâtre Mariinsky ainsi que La Dame de pique, Iolanta et Tosca au Théâtre du Capitole. Sa prestation au Théâtre des Champs-Élysées avec l’Orchestre national du Capitole lui a valu d’être nommé Révélation musicale de l’année par le Syndicat de la critique en France en 2005.

La relation entre Tugan Sokhiev et ses musiciens à Toulouse est « au cœur de la vie musicale française » (Le Figaro), et Le Monde a évoqué une « Sokhievmania » après un concert donné à Paris. Sa discographie avec l’Orchestre de Toulouse compte de nombreux enregistrements pour Naïve Classique : la Quatrième Symphonie de Tchaïkovski, les Tableaux d’une exposition de Moussorgski, les Danses symphoniques de Rachmaninov et Pierre et le Loup de Prokofiev. Leur dernière parution, l’Ouverture festive de Chostakovitch et la Cinquième Symphonie de Tchaïkovski, a reçu des critiques élogieuses et fait partie des Choix de Gramophone en matière d'enregistrements.

voir la bio complète

Stravinsky - L’Oiseau de Feu, Le Sacre du Printemps

Tugan Sokhiev - Tugan Sokhiev

Classique - 04/12/2012

écouter l'album
  1. 1.  L'Oiseau de Feu : Introduction
  2. 2.  L'Oiseau de Feu : l'Oiseau de Feu et sa danse
  3. 3.  L'Oiseau de Feu : Variation
  4. 4.  L'Oiseau de Feu : Ronde des princesses
  5. 5.  L'Oiseau de Feu : Danse infernale du roi Kachtcheï
  6. 6.  L'Oiseau de Feu : Berceuse
  7. 7.  L'Oiseau de Feu : Finale
  8. 8.  Le Sacre du Printemps : Adoration de la Terre - Introduction
  9. 9.  Le Sacre du Printemps : Augures printaniers
  10. 10.  Le Sacre du Printemps : Danse des adolescentes
  11. 11.  Le Sacre du Printemps : Jeu de rapt
  12. 12.  Le Sacre du Printemps : Rondes printanières
    • 13.  Le Sacre du Printemps : Jeu des cités rivales
    • 14.  Le Sacre du Printemps : Cortège du sage
    • 15.  Le Sacre du Printemps : Danse de la terre
    • 16.  Le Sacre du Printemps : Le Sacrifice - Introduction
    • 17.  Le Sacre du Printemps : Cercles mystérieux des adolescentes
    • 18.  Le Sacre du Printemps : Glorification de l'Elue
    • 19.  Le Sacre du Printemps : Evocation des ancêtres
    • 20.  Le Sacre du Printemps : Action rituelle des ancêtres
    • 21.  Le Sacre du Printemps : Danse sacrale
  13. voir les 21 titres

"Tugan Sokhiev a su maîtriser tous les moments de ce ballet diabolique. Une telle maturation est sidérante. La puissance explosive de ce printemps annonçant la naissance de l’amour a enflammé la Halle aux Grains qui a salué d’un tonnerre d’applaudissements un orchestre et un chef en leur sommet. Nous finirons en citant un certain diable qui produit sur les nerfs l’effet d’une pile électrique..." Resmusica

"La flamboyance (de l’Oiseau de feu) est partout et si une seule pièce résume cet adjectif, c’estla berceuse tendre gonflant vers l’incendie du grandiose final. On reste sans voix devant unetelle perfection. Le feu fait musique, on vous dit ! On ne peut d’avantage s’expliquer. Les motssont trop pauvres..." Classiquenews

 
lire la suite

disponible sur les plateformes