• Langue Fr
  • Langue En
  • Langue Es

Naïve maison d'artistes

Benjamin Biolay

Benjamin Biolay

pop-rock

20 janvier 1973 Naissance à Villefranche-sur-Saône (Rhône). Octobre 1994 Rencontre avec Hubert Mounier de L’Affaire Louis Trio, groupe dont il devient...

20 janvier 1973
Naissance à Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Octobre 1994
Rencontre avec Hubert Mounier de L’Affaire Louis Trio, groupe dont il devient arrangeur, musicien et choriste.

20 janvier 1996
Premier contrat discographique chez EMI

Février 1997
Sortie du single 1 + 1 (EMI) de Shelby, le groupe formé avec Keren Ann.

1er avril 2000
Écriture, composition et réalisation du premier album de Keren Ann, La Biographie de Luka Philipsen (EMI).

29 août 2000
Réalisation de l’album Mieux qu’ici-bas (v2) d’Isabelle Boulay, couronné d’un disque de diamant.

17 octobre 2000
Écriture et composition de quatre titres pour l’album d’Henri Salvador, Chambre avec vue (Source), dont la chanson Jardin d’hiver.

2 avril 2001
Réalisation du single de Lulu & Bambou, Ne dis rien (Virgin), qui paraît le jour de la date de naissance de Serge Gainsbourg.

10 avril 2001
Réalisation de l’album solo d’Hubert Mounier (ex-Affaire Louis Trio), Le Grand huit (Tréma).

7 mai 2001
Sortie de son premier album, Rose Kennedy (Virgin), porté par le single Les Cerfs-volants.

5 juin 2001
Réalisation de l’album Ceux que je tutoie (EMI) du chanteur OL.

6 novembre 2001
Écriture, composition et réalisation du premier album de sa sœur Coralie Clément,
Salle des pas perdus (Capitol Records).

12 novembre 2001
Concert à l’Olympia, en première partie de New Order, dans le cadre du festival des Inrockuptibles. Un désastre.

6 décembre 2001
Sortie du maxi Remix Ep (Virgin), comprenant notamment l’inédit La Dernière heure du dernier jour et des remixes de Towa Tei (Les Cerfs-volants) ou d’Alpha (Novembre toute l’année).

18 décembre 2001
Concert à l’Élysée-Montmartre en tête d’affiche.

11 mars 2002
Victoire de la Musique dans la catégorie “album révélation” pour Rose Kennedy.


25 au 30 mars 2002
Concerts au Casino de Paris, en première partie d’Alain Souchon, qui ont donné lieu
à un CD live collector de sept titres, avec harpe, celesta et cordes.

28 avril 2002
Écriture, composition et réalisation du second album de Keren Ann, La Disparition (EMI).

13 mars 2003
Concert au Grand Rex, dans le cadre du Festival des Festins d’Aden.

8 avril 2003
Sortie de son deuxième album, Négatif (Virgin), dont la pochette est réalisée
par M/M (signature des graphistes Michael Amzalag et Mathias Augustyniak).

23 avril 2003
Écriture, composition et réalisation de trois titres de l’album Fleuve Congo (vogue)
de Valérie Lagrange, avec laquelle il interprète en duo La Chanson de Tessa.

20 mai 2003
Adaptation et réalisation du titre Dancing In The Dark popularisé par Frank Sinatra,
rebaptisé Le Bal des adieux, pour l’album Studio (Virgin) de Julien Clerc.

6 juin 2003
Concert à la Cigale

10 juin 2003
Réalisation de quelques titres de l’album Taxi Europa (Virgin) de Stephan Eicher.

22 juilet 2003
Réalisation du single L’Aventurier (Labels) de Nada Surf, ainsi que de titres inédits.

9 septembre 2003
Duo avec Heather Nova (Let’s Talk About Love) sur l’album Storm (WEA).

19 septembre 2003
Concert triomphal aux Francofolies de Berlin.

30 septembre 2003
Écriture, composition et réalisation de Not Going Anywhere (Capitol Records) de Keren Ann.

28 octobre 2003
Concert à l’Olympia.

18 novembre 2003
Écriture, composition et réalisation de plusieurs titres de l’album de Juliette Gréco,
Aimez-vous les uns les autres (Polydor).

28 mai 2004
Concert au festival Primavera Sound, à Barcelone, devant 6.000 spectateurs.

8 juin 2004
Sortie de l’album éponyme de Home, le projet d’inspiration folk et country formé avec Chiara Mastroianni.

15 juillet 2004
Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres

29 juin 2004
Sortie de la bande originale du film Clara et moi (Virgin), réalisé par Arnaud Viard.

20 septembre 2004
Réalisation de l’album Tout un jour (V2) d’Isabelle Boulay.

18 novembre 2004
Écriture, composition et réalisation de la chanson À l’ombre de la lune sur l’album Tant
de belles choses (Virgin) de Françoise Hardy.

1er février 2005
Écriture, composition et réalisation de Bye bye beauté (Capitol Records) de Coralie Clément.

29 mars 2005
Sortie de son troisième album, À l’origine (Virgin), souvent considéré comme “l’album noir de Benjamin Biolay”.

20 juin 2005
Concert unique au Bataclan

19 septembre 2005
Réalisation de Voyager léger (Mercury) d’Hubert Mounier

Septembre 2006
Début d’acteur dans le film de Vincent Dietschy, Didine, avec Géraldine Pailhas, sorti en janvier 2007

Octobre 2006
Tournage du nouveau film de Sylvie Verheyde, Sang froid, où il tient le premier rôle aux
côtés de Laura Smet et Stomy Bugsy. Diffusion sur Arte le 23 mai 2007.

17 octobre 2006
Écriture, composition et réalisation de l’album d’Élodie Frégé, Le Jeu des sept erreurs
(Mercury), avec laquelle il interprète en duo la chanson éponyme.

27 novembre 2006
Duo avec Françoise Hardy (Des lendemains qui chantent, une chanson de Négatif) sur l’album Parenthèses (Virgin).

7 mars 2007
Grand Prix de l’Union Nationale des Auteurs-Compositeurs 2007 pour la chanson La Ceinture interprétée par Élodie Frégé.

10 septembre 2007
Réalisation de quelques titres pour l’album de reprises d’Ambrosia Parsley, Tainted Love: Mating Calls And Fight Songs (V2).

10 septembre 2007
Sortie de son quatrième album, Trash Yéyé (Virgin), dont la pochette est un portrait réalisé par le célèbre photographe américain Bruce Weber.

13 septembre 2007
Concert à la Cigale suivi d’une tournée en France, Espagne et Amérique du Sud.

25 février 2008
Reprise de la chanson Les Bords de Seine, avec Elli Medeiros, sur le tribute Tombés pour Daho (Discograph).

8 mars 2008
Écriture et composition de la chanson Ne me dis pas qu’il faut sourire pour Isabelle Boulay sur l’album Nos lendemains (Polydor)

12 juillet 2008
Arrangements de cordes sur l’album de Carla Bruni Comme si de rien n’était (Naïve)

15 septembre 2008
Écriture de deux chansons et réalisation de l’album de Julien Clerc Où s’en vont les avions ? (Virgin), couronné d’un disque de platine.

6 octobre 2008
Écriture, composition et réalisation de l’album Toystore (Discograph) de Coralie Clément.

12 novembre 2008
Sortie du nouveau film de Sylvie Verheyde, Stella, avec Léora Barbara, Karole Rocher et Guillaume Depardieu. Sélectionné à la 65e Mostra de Venise.

28 novembre 2008
Benjamin Biolay & Friends au Théâtre Marigny (avec Julien Clerc, Élodie Frégé, Jeanne Cherhal, Hubert Mounier, Coralie Clément…)

27 février 2009
Nomination aux César dans la catégorie “meilleur acteur dans un second rôle” pour le film Stella de Sylvie Verheyde

8 avril 2009
Signature chez Naïve.

19 octobre 2009
sortie de la superbe
 

voir la bio complète

Vengeance

Benjamin Biolay - Benjamin Biolay

pop-rock - 05/11/2012

écouter l'album
  1. 1.  Aime mon amour
  2. 2.  Profite (feat. Vanessa Paradis)
  3. 3.  Le sommeil attendra
  4. 4.  Sous le lac gelé (feat. Gesa Hansen)
  5. 5.  Venganza (feat. Sol Sanchez)
  6. 6.  Marlène déconne
  7. 7.  Personne dans mon lit
  8. 8.  Ne regrette rien (feat. OrelSan)
  9. 9.  Trésor trésor
  10. 10.  Belle époque (Night shop #2) (feat. Oxmo Puccino)
  11. 11.  L'Insigne honneur
  12. 12.  La Fin de la fin
    • 13.  Vengeance (feat. Carl Barât)
    • 14.  Confettis (feat. Julia Stone)
    • 15.  Je ne passerai pas l'hiver (Inédit)
  13. voir les 15 titres

Enregistré entre Paris et Bruxelles, à ICP, son studio fétiche, "Vengeance" est le 7eme album de l'artiste qui depuis "Rose Kennedy (2001), a...

Enregistré entre Paris et Bruxelles, à ICP, son studio fétiche, "Vengeance" est le 7eme album de l'artiste qui depuis "Rose Kennedy (2001), a redonné de l'ambition à la chanson française. 14 nouveaux titres produits impeccablement. Tout Biolay est là : la production sophistiquée et maitrisée qui dessine les contours des chansons. Certaines puissantes, électriques et immédiates, rock et séquencées électro, auraient fait danser "l'Hacienda" de Manchester sans problème. D'autres, plus sensibles et intimes, emmènent les sentiments en ballade mélancolique. Comme toujours avec lui, l’habituelle élégance de l'écriture est au rendez-vous, avec ses mots qui touchent et ses paroles bien accordées. Déjà présentes sur "La Superbe", les influences new wave ou hip- hop sont amplifiées et totalement assumées : guitares et beats massifs vont au clash et le chant sait se faire flow quand il faut. On était habitué aux amples arrangements de cordes néo classiques raffinés de ce compositeur érudit. Sans les abandonner, il fait également cette fois ci une place aux riffs de cuivres qui donnent cette nouvelle couleur northern soul à "La fin de la fin" et "Le sommeil attendra". L'album s'ouvre avec "Aime mon amour", une chanson sur la passation de pouvoir amoureux et l'injonction à bien aimer celle qui fut bien aimée, puisque l'amour (perdu) passe de mains en mains ("puisqu'elle est à toi désormais, puisqu'elle est dans tes filets, aime mon amour !"). Un 1er single en force pour bien commencer. On pousse la porte du studio : Carl Barât est là. Ensemble on dirait deux frangins, artistes jumeaux, si proches. L'Anglais et le Français chantent le refrain lyrique de "Vengeance". C'est Lord Byron & Sinatra qui chanteraient les Smiths . Un truc comme ça, de dandys aristocratiques. L'enregistrement de l'album a duré plusieurs mois. Il y eu d'autres rencontres et l'envie d'accueillir des invités. Orelsan déboule sur la fin de "Ne regrette rien", les nerfs a vifs, violence froide et lucide comme sa jeunesse, mots rageurs en cascades, lyrics tranchants, aiguisés comme une lame. Avec Oxmo Puccino, Benjamin, frôlant le G-sound, préfère célébrer sur un beat west coast plus cool, l'inventaire des nuits jouissives et fraternelles sous les néons des night shops, dernières lumières de la ville dans la nuit blanche. C'est la spéciale dédicace aux amoureux noctambules et aux loosers magnifiques. Et puis il y a Vanessa Paradis. Le duo lumineux de "Profite" émeut tout simplement. "Confettis " referme l'album avec délicatesse, avec l'Australienne Julia Stone, en francais dans le texte. Aériens, les mots et l'accent délicieux de Julia volent comme des petits papiers dans l’azur. Il parait que la vengeance se déguste froide, comme un sorbet qui fond dans la gorge. Profitons-en. Thierry Planelle
lire la suite

disponible sur les plateformes

galerie de l'artiste